Héraklion

Quelques mots sur la ville

Avec plus de 140.000 habitants, Héraklion est la plus grande ville de Crète. La cité est située sur la côte nord de l’île, à l’endroit même où depuis 3000 avant JC se trouvait le port de Knossos, qui était le centre de la civilisation minoenne.

De nos jours, Héraklion possède le plus important port de Crète, l’aéroport international “Nikos Kazantzakis” où atterrissent des millions de touristes chaque année, ainsi qu’une importante Université, l’Institut de Technologie et de Recherche (ITE) connaissant une renommée internationale pour le niveau élevé de ses recherches. On y trouve aussi le Musée Archéologique avec la plus importante collection d objets de l’antiquité minoenne, le Musée historique de Crète, Le Musée d’histoire naturelle, le musée Nikos Kazantzakis.

Située au centre de la Crète et au centre de la Méditerranée, Héraklion a été depuis toujours un important centre commercial, mais aussi une terre attirant les voyageurs et suscitant l’envie des peuples conquérants. A chaque détour de la ville, le visiteur rencontre les traces du passage de tous ceux qui l’ont conquise au long de son histoire: Les Doriens, les Romains, les Byzantins, les Arabes, les Génois, les Vénitiens et les Turcs. Héraklion d’ aujourd’hui est une ville grecque au fort caractère crétois, mais aussi une cité ouverte et cosmopolite comme elle l’a toujours été.

Pendant son histoire, la cité a changé plusieurs noms, toujours en accord avec ses occupants. Les noms, les plus connus sont: Heraklia, Kastro (Romains, Byzantins), Rabd al Handak (Arabes), Handaks (Byzantins pendant la période Arabe), Candia (Vénitiens), Megalo Kastro (Grecs et Crétoises), Kadiyé (Turcs Ottomans).

Les Vénitiens qui ont occupé la Crète pendant plus de quatre siècles (1204 – 1669) ont construit des bâtiments publics majestueux dans Héraklion et ont entouré la ville d une grande muraille qui arrivait jusqu’au château fort à l’entrée du port, pour la protéger face aux attaques de l’armée turque. Cette dernière a dû faire le siège de la ville pendant vingt-trois ans (1647 – 1669) pour la conquérir. Ce fut le plus long siège de l’histoire universelle. Crétois et Vénitiens se battirent côte à côte contre les Ottomans alors que plusieurs états chrétiens de l’époque envoient de l’aide aux assiégés.

Héraklion (le “Grand Château” comme on l’appelait) et la Crète sont restés sous occupation turque de 1669 à 1896 mais les crétois n’ont jamais accepté cette tutelle et ils se sont révoltés plusieurs fois, avant de retrouver la liberté. Finalement, la Crète constitua un état indépendant de 1896 à 1913 avant d’être de nouveau rattachée à l’Etat grec en 1913, ce qui accomplit le désir de tout son peuple.